L'ASSOCIATION FRANCAISE DE HAPKIDO TRADITIONNEL

NOTRE EXPERTISE DEPUIS 1980

C'est en 1980 qu'Antonio CARBONELL, pionnier du style en France, crée la première Association Française de Hapkido. Une dizaine d'année plus tard, l'association change de nom afin d'être plus représentative de l'enseignement transmis et devient alors l'Association Française de Hapkido Traditionnel.

Jérôme DUSSOTTIER, pratiquant différents arts martiaux depuis plusieurs années, découvre le Hapkido dès 1991 auprès de Me Antonio CARBONELL. Trouvant écho à ses attentes, il s'engage alors dans cette pratique avec ferveur. Quelques mois plus tard, il a l’opportunité de s’entraîner intensivement avec le Me KIM Tae-Ho, professeur des Me CARBONELL Antonio et André. La révélation est alors complète. A cet instant, il décide de se consacrer avec abnégation au Hapkido, et après avoir acquis les fondamentaux d'autres pratiques martiales, il s'investit de manière exclusive à cet art martial coréen.

Au fur et à mesure des années, il devient le premier assistant de Me Antonio CARBONELL, le secondant assidûment dans l’instruction des cours et des stages. Il participe également à la transformation de l'Association Française de Hapkido en Association Française de Hapkido Traditionnel. Grâce à son investissement et à son travail de fond, Jérôme DUSSOTTIER devient instructeur confirmé en 1994 et obtient son grade actuel en 1999.

Me Antonio CARBONELL enseignait en tant qu'expert aux forces de police et de gendarmerie, ainsi qu’à certaines unités d'élite de l’armée depuis de nombreuses années. Les retours constants d'expériences de terrain induits par ces échanges permettent à l'AFHT de rester au plus proche du réel et de pratiquer sans complaisance. Cette période est essentielle car elle permet à Jérôme DUSSOTTIER de travailler le réalisme de ses aptitudes martiales, riche de l’expérience pragmatique de professionnels.

Dès 1992, Me CARBONELL aidé de Jérôme DUSSOTTIER, mettent en place de nouvelles structures. Ils créent le "Hapki Sécurité", formation destinée aux gendarmes, policiers, policiers municipaux, et le "Hapki Pro", réservé exclusivement aux militaires. Cette capacité à travailler et à garder à l’esprit la martialité, a permis de préserver l’essence du Hapkido et toutes ses dimensions.

Courant d'année 1993, de nombreux pratiquants de diverses pratiques martiales, experts ou non, viennent découvrir et pratiquer le Hapkido au gré de stages mensuels auprès de l'AFHT. Au vu des motivations annoncées, Me Antonio CARBONELL met en place des cursus de formation, par stage, afin de permettre à certains de pouvoir devenir de futurs enseignants.

En 1997, la démarche de rejoindre et d'officier au sein du Cercle Tissier est impulsée. Rapidement, du fait des contraintes personnelles de Me CARBONELL, Jérôme DUSSOTTIER devient l'instructeur principal. Au fil des années, il va s'entourer d'un collège d'instructeurs polyvalents et complémentaires afin de l'assister dans cette fonction.

De ces processus découla deux grandes lignes d'enseignement complémentaires à l'AFHT : le Hapkido Traditionnel d'un côté, conforme à l'enseignement originel de Maître CHOI, et de l'autre le Jeontudo, structure qui intègre dans son approche, dans ses fondements et dans son enseignement les réponses aux nécessités actuelles. En effet, dans la droite lignée du Hoshinsul, du Hapki Pro, du Hapki Sécurité et de la self-défense civile, Jérôme DUSSOTTIER, aidé par un collège d'experts, crée le Jeontudo® en 2010. Ce système permet d’apporter des solutions humaines (techniques, tactiques, psychologiques, notamment) en fonction de leurs champs d’application.

Années après années, Jérôme DUSSOTTIER a sans cesse cherché à parfaire sa pratique du Hapkido, qu’elle soit traditionnelle, sécuritaire ou militaire. A ce jour, il poursuit toujours, exigeant et perfectionniste, la maîtrise de son art.

Tout ceci n’aurait pu se faire sans la confiance et le professionnalisme d’un grand professeur
A un grand et regretté ami, Christian DERVAL